Première installation de dessalement renouvelable inaugurée en Afrique australe

11 février 2019

Monsieur l’Ambassadeur de France, Christophe Farnaud, Monsieur le Ministre des Finances du gouvernement de la province du Cap-Occidental, Dr. Ivan Meyer, et Monsieur le Maire de la municipalité d’Hessequa en Afrique du Sud, Grant Riddles, inaugurent la première unité de dessalement solaire de la région le 11 février 2019.

Cette première installation OSMOSUN® a été réalisée en un temps record par Mascara Renewable Water et son partenaire sud-africain Turnkey Water Solutions afin de permettre une alimentation en eau sécurisée pour la période des fêtes de décembre, à la plus grande satisfaction des élus de la municipalité locale d’Hessequa.

L’unité de dessalement par osmose inverse OSMOSUN® 16 SW produit chaque jour 100 m3 uniquement alimentée par le générateur solaire photovoltaïque associé, et jusqu’à 300 m3 raccordée au réseau local pour un fonctionnement en dehors des heures d’ensoleillement.  Ce mode de fonctionnement hybride est utilisé pour couvrir les périodes de pointe de consommation d’eau des 3000 habitants du village côtier de Witsand.

Accès quotidien à l’eau renouvelable pour 3000 habitants 

La province du Cap est confrontée à sa pire crise de sécheresse depuis un siècle, et a dû mettre en place des restrictions d’eau exceptionnelles pour éviter le “Day Zero”, jour à partir duquel plus aucune eau potable n’est disponible à la consommation. Des efforts considérables de la population et des mesures extraordinaires ont permis de repousser cette échéance initialement prévue pour avril 2018. Le village de Witsand est désormais prémuni contre cette menace avec l’installation de dessalement solaire autonome, produisant de l’eau potable même en l’absence de réseau électrique.

Cette unité de dessalement PV-SWRO OSMOSUN® a déjà produit plus de 9000 m3 depuis sa mise en service, démontrant la pertinence du dessalement solaire en réponse à la crise de l’eau dans la région.

Ce projet, initié par l’université de Schwellenbosch, a été financé d’une part par le gouvernement du Cap-Occidental à travers un fonds d’urgence contre la sécheresse, et d’autre part par le Gouvernement Français.